Hecho a mano
con amor

Cartonería  

Squelette mexicain en papier mâché

À l'instar de nombreuses coutumes latino-américaines, les racines de la cartonería sont profondément ancrées dans le colonialisme européen et le catholicisme. Mais les squelettes au sourire narquois, propre aux créations mexicaines, sont l'incarnation même de l'envie irrépressible de faire la fête, souvent empreintes d'un humour noir en accord avec son temps.
Les Mexicains n'ont pas inventé le papier mâché et les Français non plus. Les premiers objets conçus à partir de pulpe de bois et de colle sont apparus en Chine sous la dynastie Han (202 av. n.è. - 220 de n.è) Le papier mâché gagne alors progressivement l'Europe entre les 16e et 18e siècles, la cartonería arrive au Mexique pendant la période coloniale.
Célébré chaque année du 31 octobre au 2 novembre, el Día de los Muertos est la période la plus active de l'année pour les artisans mexicains du papier mâché. Ils s'affairent à construire des squelettes grandeur nature, à peindre les masques de crânes et à appliquer de la laque sur les fausses miches de pain ou les fruits utilisés pour symboliser les offrandes sur les ofrendas, érigés pour leurs défunts.